L’importance de se loger moins cher

Les problèmes d’argent sont au centre de toutes les discussions (retraite, pouvoir d’achat…). Pourtant, personne n’adopte vraiment une démarche scientifique pour améliorer sa situation financière. Nous essayons pour la plupart de faire des économies de bout de chandelle. Parfois les plus malins essayent de contrôler leurs dépenses liées à l’alimentation, un spot récurrent, mais il y a encore plus efficace…

Une  approche rationnelle nous dicterait une évidence : le premier spot de dépense pour nos foyers, c’est savoir bien se loger. En 2005, j’étais locataire, se loger représentait 33% de mon salaire chaque mois. En 2008, j’étais propriétaire et se loger représentait 70% de mon salaire par mois (j’étais en couple…). Pourtant, quand j’ai acheté cette résidence principale, je me suis fixé une règle : ne pas être endetté à plus de 27%. Pourquoi 27%, une lubie ! Mais je ne voulais pas me retrouver trop endetté et ne plus rien pouvoir faire, notamment la randonnée, ma passion. Quand j’ai revendu l’appartement, j’ai fait 50% de plus-value soit +46000€ pour 22m² carrez.

Jamais je n’aurais pu accéder à la propriété si je n’avais pas accepté certaines règles. Jamais je n’aurais touché de plus-value sans l’art du savoir se loger pas cher.

Alors comment bien se loger et pas cher, efficacement et à long terme ?

Pour cela, Il vous faut une stratégie, une vision à long terme pour savoir bien se loger.

Tout d’abord, il y a la question « dois-je acheter ma résidence principale ? Ou dois-je rester locataire ? ». J’ai écrit un article sur le sujet que je vous invite à aller voir : « Acheter ou louer ».

Se loger pas cher: Principes généraux

Nous allons voir ici les principes généraux du « se loger moins cher ». Certains sont des reflets du bon sens commun. Cependant, au jour le jour rares sont ceux qui les appliquent et bénéficient de tout ce potentiel d’économie et d’investissement.

Se loger dans moins grand : fini les caprices !

C’est le grand principe. C’est la base. Si vous ne pensez pas avoir d’enfant de suite, pourquoi avoir une seconde chambre ? Pour les invités ? Il existe des hôtels et autres logements d’appoint ! Si vous payez une chambre d’hôtel une fois par mois à vos visiteurs, vous en aurez pour moins de 50€ par mois. Combien vous coûterait les 10m² de la chambre supplémentaire ? Chez moi plus de 45000€ sur 25 ans ! De quoi payer 900 nuits d’hôtel… Bref, sans nécessité absolue (enfant), se loger dans plus grand est un caprice (à 45000€ !).

Vous pensez avoir besoin de plus de place ? Commencez par faire le tri dans vos affaires et donnez ou vendez tout ce dont vous n’avez pas BESOIN. Vous verrez, avec moins, se loger devient plus facile. Un tour à la déchetterie ou aux Emmaüs s’impose. Avez-vous besoin de tous ces vêtements ? Tous ces papiers ? Toute cette vaisselle ?

Construisez des placards qui permettent de ranger plus et de se loger plus intelligemment. Les magazines spécialisés dans les petits espaces fourmillent de trucs et astuces pour gagner des m², là où il n’y a pas.

Bref, vous avez compris. Se loger dans un 100m², vous en donnera l’utilité et vous le remplirez, totalement ! Si vous achetez à la place un 60m², vous l’utiliserez aussi bien mais… vous aurez peut-être gagné 100000 euros ! Et si votre capacité d’épargne est de 500€ par mois, vous aurez gagné 200 mois d’épargne… Avouez, quand même, que l’on ne peut pas fermer les yeux là-dessus. Se loger trop grand a un sacré prix !

De plus, si vous êtes acheteur de votre résidence principale, il vaut mieux se loger en centre-ville, dans un quartier bien côté avec moins de mètres carrés que se loger dans plus grand, dans un quartier moins réputé et plus difficile à revendre (plus-value ?).

Attention à la déco et aux améliorations (travaux, piscine …)

Un autre spot de dépense lié à l’art de se loger, c’est la décoration. J’ai une amie qui dépense tout son argent dans la décoration de son logement. Vous savez quoi ? Elle n’est même pas propriétaire. C’est un hobby vous me direz. Oui mais un hobby coûteux !

Faites attention quand vous décorez et bricolez. Tous ces travaux légers ou lourds sont des budgets importants qui viennent se greffer aux coûts d’acquisition. Ce sont des activités qui doivent être planifiées et budgétisées rationnellement lors de l’entrée dans le logement. Et surtout, si vous êtes locataire, limitez les frais. Vous travaillez gratuitement pour votre bailleur…

Vivre plus excentré mais pas plus loin de vos emplois

Dans ma formation « Achetez la maison de vos rêves moins cher », je donne une technique pour savoir où se loger idéalement du point de vue financier. L’idéal est de se trouver à moins d’une heure du travail de Monsieur (par exemple) et à moins de trente minutes du travail de Madame (par exemple). En traçant les deux cercles sur la carte, vous saurez où vous loger sans faire de frais supplémentaire de transport. Pendant des années, avec cette technique simple et rapide, vous économiserez des milliers d’euros en transport.

Le tout est de rationaliser l’art de bien se loger, pour pas cher.

Se loger : Louer …et…

Se loger en louant sa résidence principale me semble aujourd’hui une très bonne stratégie d’enrichissement personnel, à condition de ne pas gaspiller les économies faites sur le spot logement et d’investir votre argent dans l’immobilier locatif notamment.

Trouver la location la moins chère

Tout comme j’ai mis au point une technique pour rechercher systématiquement les biens les moins chers à l’achat, on peut faire de même pour la location. Il existe un prix de marché pour la location comme pour l’achat. A bordeaux vous pouvez pour un 25m² vous retrouver à un logement à 28€/m² ou à 23€/m². Soit 125€ en moins pour se loger par mois, au lieu de les épargner, ou mieux de les investir.

La bonne approche pour se loger en louant est de regarder les prix au m² (pour une même surface).

Négociez le prix de votre location !

Le prix d’une location est négociable, à condition que vous acceptiez de le négocier ! Vous n’avez rien à perdre à demander 25€ de moins en vous engageant à rester longtemps dans l’appartement par exemple. Et si on vous dit non, vous aurez essayé. C’est aussi cela l’art de bien se loger !

Eviter les périodes fastes…

Si vous êtes étudiant et que vous tentez de changer d’appartement au mois de juillet à Bordeaux, vous paierez le prix fort. Tous les prix augmentent à cette période, et se loger devient vite un casse-tête à cause de la trop forte demande.

Si vous êtes malin, la seconde année, vous déménagerez au mois d’avril ! Et vous serez en position de force pour négocier un meilleur appartement à un meilleur prix.

Sous louer

Si votre contrat de location (bail) ne vous l’interdit pas, vous pouvez sous louer une partie de votre logement, avec l’accord écrit du propriétaire.

Colocation

Se loger en colocation se fait de plus en plus dans les grandes villes. Il n’y en a pas que pour les étudiants. Vous pouvez trouver d’autres seniors ou actifs en colocation. voir la carte des colocataires

Locataire, ne faites pas les travaux à votre charge !

Si vous êtes locataire et que vous voulez faire des travaux d’embellissement, mettez-vous d’accord avec votre propriétaire.

Première raison est que vous n’avez pas le droit de faire de travaux sans son accord. Il pourrait vous demandez de tout remettre en état à votre sortie ce qui entraînerait des doubles frais toujours à votre charge…

Deuxième raison, il peut prendre en charge les travaux si vous embellissez son bien durablement. Votre temps ne sera  pas rémunéré dans ce cas. A vous de voir si c’est votre plaisir. Parfois pour se loger dans un bien qui nous plait…

Attention aux états des lieux (huissier)

Il m’est arrivé une très mauvaise aventure avec mes états des lieux d’entrée et de sortie lors de ma dernière location.

A l’état des lieux d’entrée,  les  dégradations et les salissures ont été amoindries (notamment les cases « sales » pas cochées)

A l’état des lieux de sortie, TOUT a été scrupuleusement noté et coché.

Malgré que j’ai rendu le bien dans un meilleur état qu’à l’entrée, je n’ai jamais revu mon dépôt de garantie…

(C’est la version courte de l’histoire car je suis encore en procès sur cette affaire…)

Pour se loger tranquillement, je conseille grandement de passer par un huissier de justice si le bien est fortement dégradé à l’entrée.

Se loger : Acheter… par obligation ?!

Se loger en louant est surement plus profitable que se loger en achetant sa résidence principale. Cependant, d’autres facteurs peuvent être pris en compte comme la famille. Si se loger en achetant votre résidence principale est un projet de couple (où que votre moitié ne vous laisse pas le choix…), achetez mais achetez bien !

La technique pour acheter moins cher votre Résidence Principale

J’ai créé une formation complète sur la bonne approche pour économiser des dizaines de milliers d’euros sur l’achat de sa résidence principale. Vous y apprendrez comment trouver le bien de vos rêves moins cher, comment négocier son prix TRÈS à la baisse, comment utiliser le notaire pour servir vos intérêts, comment faire plier le banquier à vos conditions… bref, je vous mets ici le lien vers la vidéo d’explications.

Se loger : Investir pour payer moins soi même

Que vous soyez locataire ou propriétaire, vous pouvez investir dans l’immobilier locatif ancien autofinancé. Ainsi, votre patrimoine continuera de s’accroître sans que vous ne dépensiez plus d’argent.

Faire payer une partie de son budget habitation à un locataire

Une technique intéressante est de prévoir une partie de sa résidence principale pour la location. Ce type de location peut être une location saisonnière ou classique. C’est une approche particulièrement efficace si vous prévoyez d’avoir deux enfants par exemple mais pas de suite. La ruse est de se loger dans une habitation avec deux pièces supplémentaires. Vous les louerez à des étudiants ou à des touristes en attendant que votre famille s’agrandisse. Votre prêt immobilier sera remboursé beaucoup plus vite avec cette technique et votre indépendance financière viendra beaucoup plus rapidement.

Louer votre maison pendant vos vacances

Une autre approche si vous êtes en zone très touristique est de louer votre résidence principale le temps de vos vacances. Ainsi, le budget vacances sera considérablement augmenté et vos dépenses amorties.

Acheter puis louer dans un second temps

Une autre stratégie est de prévoir la deuxième vie de votre achat de résidence principale. Vous pouvez, avant d’acheter, essayer de trouver le bon candidat pour une future mise location. Mais attention, entre le coup de cœur pour SE loger et le bon plan pour le locatif, les variables peuvent être nombreuses et l’équation difficile à résoudre. La bonne technique consiste avant d’acheter de validez que vous pourriez louer sur le marché actuel tout en assurant son autofinancement. C’est une démarche plus contraignante car elle vous oblige à avoir à la fois la vision de l’acheteur et celle du futur bailleur. Un conseil, si vous êtes certain de louer plus tard, favorisez déjà les points clefs du bailleur.

Investir dans le locatif autofinancé pour que le locataire paye votre loyer

Se loger en tant que locataire et  investir dans le locatif autofinancé est la bonne approche pour que votre locataire vous aide à payer VOTRE loyer. Les excédents de trésorerie que votre investissement dégage, viendront réduire votre loyer d’autant. Vous n’aurez plus l’impression de jeter l’argent par les fenêtres… Se loger devient facile et moins cher !

J’ai déjà traité de l’autofinancement dans d’autres articles mais si vous voulez en savoir plus sur la méthode à employer, voici une série de vidéo pour aller plus loin.