Je vous ai dit il y a quelques temps que je comptais faire une petite expérience avec mon logement locatif. J’ai toujours eu la main sur le cœur et j’ai été élevé dans l’entreaide.

J’ai décidé de prendre comme locataire quelqu’un dans le besoin avec une caution de type FSL (Fond de Solidarité pour le Logement).

Je vais vous raconter mon histoire…

Suite à un dégât des eaux, je refais l’appartement à neuf. Ça laisse le temps à ma future locataire de monter son dossier FSL car il faut quelques mois…

Elle doit rentrer dans le logement au 1er août. Mais elle me dit qu’elle « touche » le 6 du mois.

J’attends le 6 août et … rien.

Je passe à l’appartement pour chercher le loyer et elle me dit que son dossier FSL est mal monté que le premier loyer aurait du être pris en charge…

… Je remarque qu’elle s’est acheté un canapé tout neuf ! Avec mes sous !

Il a fallut attendre le mois d’octobre pour être payé d’août. Puis faire intervenir le FSL pour éponger les dettes.

Je lui dis de mettre en place un virement automatique de son compte bancaire sur le mien. Je la prends par la main et on va à la poste ensemble. Ils m’expliquent qu’elle n’a pas de compte chèque ou carte bleu donc pas de virement possible.

Elle doit m’envoyer mes loyers chaque mois par mandat cash… ça fonctionnera 2 mois !

Depuis je suis obligé d’aller chercher tous les mois le loyer, lui arrachant des mains.

À date, elle a 5 mois de retard.

Ma femme est dans un état de stress pas possible. Elle veut TOUT revendre. Déjà qu’elle veut une autre maison… là c’est la goutte qui fait déborder le vase.

Mais revendre dans une situation comme celle-ci est compliqué.

Les acheteurs potentiels sont soit des investisseurs soit des particuliers qui cherchent à acheter.

Pour les particuliers, il faut vider le logement ou alors négocier un rabais pour occupation.

Pour les investisseurs, il faut prouver que le locataire en place est un bon parti… difficile !

Avec toutes mes bonnes intentions d’aider les gens, je me retrouve coincé entre ne pas toucher mes loyers, vendre à perte ou expulser le mauvais payeur.

Mais… on expulse pas comme ça un mauvais payeur, encore moins si vous avez une garantie FSL !

La procédure d’expulsion peut durer des mois voire des années avant que vous retrouviez ce qui reste de votre logement.

Et tant que vous aurez une garantie FSL sur vos loyers, aucun juge n’expulsera le mauvais payeur !

Je suis donc coincé !

Dans mes formations, je dis toujours aux apprenants de choisir les bons dossiers avec au moins 3 fois le loyer en salaire. Bref, c’est à cause de gens comme ça que nous, propriétaires, sommes obligés de devenir aussi rigides.

C’est dommage mais dès que vous n’avez plus de CDI et pas de cautionnaire vous ne trouverez presque plus de logement…

 

Fin de l’expérimentation pour moi.