Foncia: comment ne jamais revoir sa caution?!

Je voulais vous faire partager une mésaventure très commune quand vous êtes locataire. Vous louer un appartement, vous faites un état des lieux entrant. Vous vivez dedans. Si vous avez des requêtes, personnes ne vous rappelle ou ne vous répond… Vous faîtes un état des lieux sortant. Vous attendez sagement deux mois d’avoir des nouvelles. Et là on vous apprend que vous êtes un porc et que vous avez presque détruit l’appartement. Alors, évidemment, on vous garde votre caution…

Sachez qu’évidemment vous n’êtes pas un porc. Vous avez rendu l’appartement plus propre et dans un meilleur état que quand vous l’avez loué! Vous n’avez pas fait un trou, rien enlevé, rien détruit.

Je me suis donc dirigé vers les associations de consommateurs pour savoir s’il y avait d’autres cas comme moi avec FONCIA… Des tonnes! Il s’avère que c’est un mode de fonctionnement chez eux. J’ai bien dit un mode de fonctionnement. Il y a certainement de procédures écrites qui dictent de telles conduites.

Vous commencez par demander à parler à un responsable: il n’est pas disponible et vous devez lui écrire.

Vous écrivez et ils ne vous répondent pas…

Le nom du propriétaire n’est pas sur le bail. Ce n’est pas légal…

Alors voici ce que j’en pense de Foncia:

D’un point de vue d’investisseur, c’est très mauvais d’avoir une aussi mauvaise relation avec son locataire. C’est un client avant tout. Feriez vous cela à l’un de vos clients? Un client doit être fidélisé pour qu’il paye le plus longtemps possible. Ici, on détruit l’image de marque d’une agence.

D’un point de vue locataire, ne vous laissez pas avoir avec de telles pratiques. L’article 3 de la loi de 1989, dit que vous pouvez demander les coordonnées postales de votre propriétaire si vous ne les avez pas sur le bail. C’est un droit. Écrivez au propriétaire. Vous verrez qu’il n’est pas au courant 50% du temps… et que tout est géré dans son dos par l’agence.

Ensuite, n’hésitez pas à aller en justice. Pour ces montants, vous passerez devant le greffier, sans avocat à payer. C’est de la justice de proximité.

Si vous avez la possibilité, regroupez vous. Les associations de consommateurs sont là pour cela.

 

N’investissez jamais avec de grands groupes comme FONCIA. Rien ne vous assure que vos clients seront traitez de la même manière que vous le feriez. C’est une question éthique une fois que l’on sait ce qui se passe. Les locataires sont des clients, pas des vaches à lait. Tournez vous vers des structures artisanales qui ne vous baladeront pas d’un service à l’autre quand il y  aura un problème.

voici ce qu’en penses d’autres personnes: http://forum.quechoisir.org/regle-d-or-a-respecter-avec-foncia-t7190.html

 

Romuald Lesage D’ImmoStart