On n’investit pas de la même manière si on est salarié ou indépendant ou professionnel de l’immobilier. Les techniques et méthodes doivent être adaptées à chaque cas. Et ce n’est pas sans conséquence…

Salariat

Les valeurs du salariat sont fortes.

La sécurité arrive en tête de liste. Sécurité de l’emploi. 87 % des contrat qui ont cours aujourd’hui sont des contrats à durée limitée (CDI).

Une forme de liberté est aussi un parti pris pour les salariés. L’alternance temps de travail, temps personnel, est devenue un fondement de notre société, renforcée encore par l’adoption controversée des 35 heures. Ce temps libre permet aux salariés d’aujourd’hui de construire une vie personnelle, de couple et familiale comme jamais auparavant.

Mais si les valeurs du salariat sont fortes, elles ne sont pas un choix pour tous.

D’abord l’école nous forme principalement à servir en entreprise. Les écoles d’entrepreneur ne courent pas les rues et celles pour investisseur se comptent sur les doigts d’une main (mondialement !). Oui, nous sommes formés (à l’école) et éduqués (en famille) pour devenir salariés.

La véritable question ?! Êtes vous vraiment fait pour être salarié ?

Certains salariés souffrent de leurs conditions qui semblent pourtant plus équilibrées que jamais. Le travail à la chaîne disparaît (de plus en plus). De nouvelles formes de management plus humain font leur apparition… Mais de quoi souffrez vous ?

  • Harcèlement
  • Pressions hiérarchiques
  • Objectifs inatteignables
  • Climat social épouvantable
  • Conflits avec un collègue
  • Non reconnaissance de votre valeur intrinsèque et extrinsèque
  • Stress quotidien
  • la liste continue en annexe en fin d’article…

Si vous souffrez, ce n’est pas forcement à cause des autres… Vous n’êtes tout simplement pas ou plus à votre place dans la société. Vous avez aussi, peut être, besoin de vous ré-aligner. Vos valeurs personnelles ne sont peut être plus en accord avec celles de l’entreprise que vous servez.

Vous rêvez peut être de reconnaissance, de liberté, de dynamisme, d’initiative, d’indépendance… Dans ce cas, il faudra regarder du côté de l’entrepreneuriat (voir paragraphe ci dessous)

Pourriez-vous envisager un changement ? De poste, d’entreprise, de carrière, de vie ? Je sais que cela fait peur mais un mieux être pourrait être au bout du chemin pour vous.

Si vous prenez ce chemin de changement, cela ne se fera pas sans résistance. Vous suivrez le chemin du deuil. Ce chemin dépasse le sujet de cet article. Je vous mets donc en annexe un lien pour approfondir.

Quels sont les avantages du salarié ?

  • Une vraie vie de famille
  • Un temps de travail normal réduit
  • L’appartenance à un groupe (clan)
  • Un revenu régulier
  • « Toucher » le chômage si vous êtes licencié

Ces points là sont incontestables et précieux pour certains. Si vous vous reconnaissez dans ces avantages, vous êtes complètement à votre place en tant que salarié, ne changez rien. ici, je vous donne la bonne manière pour investir votre argent en tant que salarié.

Inconvénient

Si la « sécurité de l’emploi » est culturelle dans notre pays, elle n’en est pas moins illusoire.

Aujourd’hui, en formation de management, on apprend à se séparer proprement d’un salarié. C’est long, c’est coûteux mais ça fonctionne. Et tout commence dès le recrutement !

De plus, les indemnités de licenciement ne sont pas une garantie que vous allez garder votre emploi…

Pour certains, « Sécurité de l’emploi » riment avec rigidité pour le pays et les entreprises, manque de flexibilité et inadaptation aux changements. C’est pour eux un véritable manque à gagner pour le pays. Car si on ne peut pas licencier facilement, recruter est d’autant plus risqué pour l’entreprise. Et finalement, c’est le salarié au chômage qui le paye.

Le salariat peut :

  • devenir un frein à la prise d’initiative
  • vous limiter dans vos possibilités, votre dépendance, votre dynamisme, votre passion
  • représenter une inertie importante dans la mise en œuvre des projets (grosse entreprise)
  • contrainte pour votre liberté (prise de congé, départ en vacances, voyages, séminaire, congrès, ou simplement emmener votre fils au foot le mercredi à 14h15 …)

Si vous ressentez ces limites, ces frustrations, attardez vous sur le point de vue de l’entrepreneur.

Salariat et investissement

Investir en tant que salarié c’est possible ! Mais vous ne pouvez pas investir en mimant les pros ! Il vous faut vos propres armes.

Comme nous l’avons vu le salarié ne peut pas se libérer quand il veut… c’est dans son contrat. Il ne pourra donc pas être aussi libre qu’une personne qui organise son temps (indépendant ou pro de l’immobilier). Si un salarié essaie de faire comme un pro, il aura toujours un coup de retard sur son concurrent et se fera voler les bons coups. Il doit donc adapter sa technique.

Quand j’ai commencé à investir, j’étais salarié. J’ai bien mesuré à quel point il était difficile de me libérer pour une visite, une signature chez le notaire ou un rendez vous chez le banquier. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais c’est toujours quand vous ne travaillez pas que tout est fermé (banque, poste, agence immobilière…). Comment voulez vous jouer avec les mêmes armes que ceux qui ont leur temps libre ?

Pendant cette période, j’ai donc pris le problème à l’envers. J’ai vite compris que je devais faire le moins de visite possible car mon temps était compté. C’est le soir, chez moi que j’ai mis au point la méthode pour investir avec le rendement le plus fort et le moins de visite possible. Vous devez sélectionner les biens de chez vous avant de vérifier sur le terrain les possibilités et contraintes réelles.

Ma méthode est donc adaptée aux salariés et à toutes les personnes qui ont peu de temps libre. Si vous voulez en savoir plus, cliquez ici.

l’Entrepreneuriat, l’autre solution

Si vos valeurs personnelles résonnent avec :

  • liberté
  • indépendance
  • autonomie
  • innovation
  • réactivité (faible inertie)
  • esprit d’entreprise
  • responsabilité (assurer la prise de risque)

Si pour vous le salariat est :

  • une prison
  • une limité
  • une contrainte
  • un vol de votre responsabilité
  • une lourdeur du système

Si ces mots vous parlent, il est probable que vous seriez plus heureux en tant qu’entrepreneur que salarié.

L’entrepreneur assume ses choix chaque jour et en tire liberté, fierté et indépendance. Il peut se libérer quand il le veut (reporte un rendez vous si besoin). Et j’avoue que cela facilite les choses pour investir.

Évidemment tout n’est pas rose et les contraintes sont nombreuses mais elles sont le prix à payer pour la liberté de faire les choix que l’on veut (et de les assumer).

Si l’aventure vous tente, voici une bonne formation pour se lancer

Annexes : pour allez plus loin dans votre lecture :

D’autres souffrances au travail

http://www.souffrance-et-travail.com/infos-utiles/questions-importantes/techniques-management-pathogenes/

http://www.souffrance-et-travail.com/infos-utiles/questions-importantes/pathologies-de-surcharge/

Enfin recours pour votre protection :

http://www.souffrance-et-travail.com/infos-utiles/questions-importantes/instances-sante-travail/

Le chemin du deuil ou la courbe du changement :

http://www.eric.lamidieu.org/public/Pdf/Connaitre_la_coube_changement_pour_mieux_le_conduire.pdf