Beaucoup de gens me disent :  « Je n’ai pas d’argent donc je ne peux pas investir ».

Vous n’avez peut-être pas d’argent liquide à apporter au montage financier de votre investissement, mais vous avez sûrement d’autres atouts.

  • Êtes-vous salarié en CDI ?
  • Avez-vous des amis ou de la famille qui investiraient avec vous ?
  • Savez-vous que certaines approches ne nécessitent pas le recours aux banques ?

Ne pas avoir d’épargne ou de liquidité n’est pas forcement un problème bloquant. La véritable barrière est mentale. C’est votre croyance qu’il faut de l’argent pour faire de l’argent qui vous limite. Vous ne faites pas les bonnes actions, d’ailleurs la plupart du temps on ne fait rien face à ces limites.

Mon ami Fr. et son argent

Un ami de longue date m’appelle un jour et me parle d’un lointain projet inatteignable. Il veut devenir propriétaire de sa maison vers St Gaudens (France). Il me donne toutes les raisons possibles pour que ce rêve ne se réalise pas :

  • « la banque ne me prêtera jamais d’argent »
  • « je suis célibataire donc un risque pour une banque »
  • « je ne gagne pas assez d’argent pour emprunter »
  • « je n’ai pas assez d’épargne »
  • « le marché n’est pas favorable »
  • « les maisons sont trop chères »
  • « de toute façon si la banque me prête, ce ne sera pas assez pour acheter ce que je veux »
  • « et puis je ne sais pas si je pourrais faire face à toutes les dépenses »
  • … ainsi de suite !

Je l’ai écouté un bon moment. C’est vraiment un ami que j’aime bien, je lui dois bien cela. Puis je lui ai posé cette question :  « Tu es allé avoir ta banque ? »

Je me suis dit qu’avec autant de certitudes sur l’infaisabilité de son projet, sa banque lui avait dit non depuis longtemps…

Sa réponse : « Ben non, je ne suis pas allé la voir ? ».

« Donc tu ne connais pas sa réponse ? Tu ne sais pas si elle te suivrait ? »

« Ben non… » dit-il un peu mal à l’aise.

Que c’est-il passé ensuite pour Fr. ?

Je lui ai dit d’aller voir sa banque. De prendre rendez-vous, de suite. Puis que je le rappelais dans 30min pour faire le point.

Quand je l’ai rappelé, il m’a sorti tout un laïus d’objections à l’appel… J’ai compris que je devrais insister (amitié)…

J’ai rappelé le lendemain :  « tu as pris rendez-vous ? »

Fr. « Non, après le travail… »

Le surlendemain : « tu as pris rendez-vous ? »

Fr. « Ha mince, j’ai oublié hier… ce soir ! »

Le lendemain : « tu as pris rendez-vous ? »

Fr. « Oui c’est fait pour lundi prochain ».

Que de bataille avec son inconscient, pour arriver à lui faire faire les bonnes actions.

Le lundi suivant, il m’appelle « Le banquier accepte de me prêter de l’argent: 120 000€ ! mais ça ne sera pas assez pour mon projet, les maisons sont toutes autour de 180 000€ ».

je lui dis : « Mon ami, va voir une autre banque et dis lui que tu veux plus puis nous verrons pour la suite ».

Fort de son expérience avec la première banque, encouragé, je n’ai pas eu à le rappeler pour qu’il agisse : « La banque P. accepte de me prêter 150000€ mais ce n’est toujours pas assez ! »

je lui réponds : « Maintenant, va voir toutes les maisons qui te plaisent et fais une offre à 150000€ »

Réticent, il me répond : « ils ne vont pas baisser leur prix de 30 000€ !! »

ma réponse : « Tu n’en sais rien, ce n’est pas toi qui le décide ! ».

Il me rappelle une semaine plus tard pour m’annoncer qu’il allait signer un compromis de vente sur la troisième offre qu’il a faite à 150000€

Il vit depuis plusieurs années dans la maison de ses rêves.

Pourquoi pas vous ? C’est votre tour !

Décrochez le téléphone et appelez votre banquier !

 

 

Articles connexes:

Relation avec la banque: Argent ou Personnes ?

Simulation de prêt immobilier: faites le vous-même !