Aide au logement étudiant: Comment se faire financer son logement ?

Aide au logement étudiant

S’engager dans des études après le lycée relève parfois du parcours du combattant. Je ne parle pas de la succession des cours, des TP, des soirées étudiantes et autres préoccupations de la vie d’un ou d’une étudiant(e). Non. J’évoque là des choses bien plus terre à terre, comme le coût des études en général, le logement, l’argent pour survivre, en espérant décrocher un diplôme qui nous ouvrira les portes d’un poste bien rémunéré, pour moins galérer après…

Dans les dédales des bureaux et dans le maelström des documents administratifs à remplir, il en est certains qu’il vaut mieux ne pas oublier. Je parle de la demande d’aide au logement étudiant. Car elle s’avère être d’une aide pécuniaire intéressante, parfois même salvatrice.

Car oui, un étudiant peut prétendre à une aide au logement, et les solutions sont diverses, selon le logement, et selon le profil de l’étudiant.

Aide au logement étudiant : APL et ALS

Le fonctionnement ici est le même que celui mis en place pour les allocations logement (voir notre article sur le sujet). A savoir que les APL sont dédiées aux logements qui font l’objet d’une convention signée entre le bailleur et l’état. Les ALS, quant à elles sont applicables pour les autres logements, selon les conditions de ressources et le niveau de revenu de l’étudiant.

Il y a toutefois un élément d’importance à retenir. Pour un étudiant de moins de 25 ans, l’attribution d’une aide au logement étudiant peut causer un dommage collatéral ; la perte de tout ou partie des allocations familiales des parents, en fonction de la composition de la cellule familiale.

Désormais, toutes les demandes d’aide au logement étudiant se font directement en ligne sur le site de la CAF.

Aide au logement étudiant : les aides Loca-pass

Dans un registre différent du versement mensuel d’une aide, le Loca-pass permet aux étudiants boursiers et/ou salariés d’obtenir à la fois une aide financière à la location et une garantie financière. Lors de la prise en mains d’un logement, chacun doit verser au bailleur un dépôt de garantie. Et ce n’est pas toujours aisé de sortir une somme représentant deux à trois fois le montant du loyer. C’est là que le Loca-pass intervient, dans la limite de 2 300 €. Il prête aux étudiants de quoi payer ce dépôt de garantie à l’entrée, sous réserve que ce dernier lui rembourse tous les mois l’avance faite. Dans la pratique, c’est un prêt étudiant au logement à 0%.

De plus, si un étudiant est en difficulté financière passagère, la garantie locative intervient et prend en charge le loyer. Derrière, le remboursement se fera également à 0%.

Aide au logement étudiant : la CLE (Caution locative étudiante)

C’est la dernière née des aides au logement étudiant. Elle consiste dans la substitution de la caution par l’état contre une participation de l’étudiant à hauteur de 1,5% du montant de son loyer (plafonnés à 10,5 € pour Paris, 9€ pour la région parisienne et 7,5 € pour le reste de la France). En cas d’impayé, voire de dégradation, c’est donc l’état qui réglera la note, en lieu et place d’une caution parentale classique.

Ce dispositif date d’août 2013, et doit permettre aux personnes isolées, ou aux enfants issus de familles monoparentales de pouvoir accéder à un logement décent au moment de faire leurs études. Tous les étudiants, bousiers ou non, sont éligibles à ce dispositif, pour peu qu’ils ne disposent pas déjà de cautions familiales ou bancaires.

Aide au logement étudiant, dernières précisions.

Il va de soi que les diverses aides ne peuvent pas se cumuler. De toute façon, même avec des aides, il est compliqué de joindre les deux bouts. Et travailler en même temps que de faire ses études n’est jamais simple. C’est pourquoi l’idéal est de parvenir à trouver un logement qui coûtera le moins cher possible.

Le bon plan aujourd’hui, et qui semble se développer rapidement, ce sont les logements intergénérationnels. Une forme de colocation joignant un senior et un étudiant sous le même toit. Chacun dispose de son intimité, et le partage du bien fait chuter le prix de la location pour les deux. De plus, une forme d’entraide et de transmission s’opère. C’est une belle façon de s’inscrire dans l’histoire et de ne pas oublier notre passé. Enfin, ces types de logement sont éligibles à l’aide au logement étudiant.

Dernier point sur lequel je voulais revenir. A l’instar des Américains, certains étudiants recourent aux prêts étudiants. Ça facilite grandement la chose pendant les études, mais cela alourdit fortement les charges à l’heure de trouver un premier emploi et de chercher à se loger en tant que travailleur. A une époque où sortir de l’université avec un diplôme garantissait un emploi correctement rémunéré, le prêt étudiant avait son intérêt. Mais aujourd’hui, il semble qu’il contribue plus à endetter ses souscripteurs à long terme qu’à autre chose. Les établissements bancaires sont toujours prompts à créer de la dette en pariant sur l’avenir. C’est d’ailleurs comme ça qu’elles gagnent de l’argent. Mais en aucun cas, un prêt étudiant ne peut être considéré comme une aide au logement étudiant…

 

Faites votre demande d’aide au logement étudiant en ligne avec ce site